CROWDFUNDING : ÊTES-VOUS PRÊT A FAIRE BUZZER VOTRE PROJET ?

Cap ou pas cap de lancer votre campagne de crowdfunding ? WAI vous aide à trouver le bon moment pour vous lancer.

 

 

Entreprise.gouv définit le crowdfunding, autrement dit le financement participatif, comme “un mécanisme qui permet de collecter les apports financiers – généralement des petits montants – d’un grand nombre de particuliers au moyen d’une plateforme sur internet  – en vue de financer un projet.” Même si la définition est exacte elle a quelque peu évolué. Ces petits montants issus d’une simple plateforme internet ont nettement progressé. Kickstarter, Ulule, Kisskissbankbank (pour les plus connus) lèvent chaque année plusieurs milliards d’euros pour des projets aussi nombreux que variés.

L’objectif ? Récolter suffisamment d’argent pour financer le lancement de votre start-up, ou de votre nouveau produit en un temps record.

Cependant, même si beaucoup se lancent dans ces levées de fonds tendance, peu nombreux sont ceux qui parviennent à faire le buzz et à atteindre leur objectif.

WAI vous aide à comprendre si vous êtes prêt à vous lancer dans ce type d’aventure, mais aussi comment gérer et conclure votre campagne.

Une campagne de crowdfunding : ça se prépare !

La première question à vous poser avant de vous lancer dans cette aventure est : suis-je prêt ? Pour vous aiguiller, WAI a créé ce qu’on appelle un chemin de décision. Le but est de vous aider à vous poser les bonnes questions avant de vous lancer tête baissée dans votre campagne. Vous aurez ainsi toutes les cartes en mains pour vous lancer dans la préparation de votre campagne !

Miniature-crowdfunding-WAI-2

 

Vous devez réfléchir à la façon dont vous allez présenter votre projet, calculer le montant que vous souhaitez lever, établir un plan de communication autour de votre campagne, etc … On ne lance pas une campagne de crowdfunding comme on lance une partie de Mario Kart. Il va falloir vous différencier de la concurrence,   pour convaincre les investisseurs.

Pour cela, vous devez être vigilant sur 2 points :

La sélection de la plateforme

Chaque plateforme a sa spécialité que ce soit dans sa forme, dans ses conditions, dans les secteurs d’activités qu’elle couvre, ou même dans ses investisseurs.

Par conséquent, vous n’allez pas pouvoir promouvoir votre projet de la même manière sur Ulule, Kickstarter, Findle ou autre

Par exemple, si vous souhaitez faire une campagne de crowdfunding sur Ulule, vous devez être en mesure d’offrir une contrepartie (financière, matérielle, ou immatérielle) à vos investisseurs. Votre start-up doit se situer dans l’un des pays éligibles (espace SEPA, Royaume-Uni, Canada et USA). Et votre projet doit être avancé et correspondre à la dynamique des projets déjà lancés sur Ulule.

Sachez également qu’il y a plusieurs types de crowdfunding : la crowdfunding caritatif, le financement participatif sans contrepartie, le prêt participatif, et le crowdfunding en actions. Renseignez-vous sur les avantages et inconvénients de chaque forme de crowdfunding avant de sélectionner votre plateforme. Nous vous conseillons de lire la fiche pratique de Chef D’entreprise pour en savoir plus.

 

Votre façon d’annoncer la mise en ligne de votre campagne

La communication autour de votre campagne est LA clé de sa réussite. Mais elle se prépare à l’avance : minimum 4 mois avant le lancement sur la plateforme. Construire votre campagne en utilisant une structure avant/pendant/après vous permettra de conserver un fil rouge. Il indiquera aux investisseurs l’avancement de la campagne.

Tous les contenus de votre campagne doivent être inventifs et attractifs. Ils doivent vous permettre de vous différencier, d’apporter une réelle valeur ajoutée à votre projet. Pour vous aider, vous pouvez utiliser les techniques du storytelling.

Le contenu vidéo notamment, vous permettra également de rendre votre projet plus “vrai”. Ce format vous permettra de transmettre votre motivation et de votre implication vis-à-vis du projet. C’est le format préféré des internautes (que ce soit sur votre campagne, votre site, ou vos réseaux sociaux).

Enfin, dans les moments de doute tournez-vous vers les bonnes personnes. Sachez que la plupart des plateformes proposent un service d’aide à la composition de votre campagne. Leurs conseils sont une valeur ajoutée inestimable dans la réussite de votre campagne, ce sont vos meilleurs alliés !

La campagne est lancée : et maintenant ?

Une fois votre campagne lancée ce n’est pas le moment de vous reposer sur vos lauriers. C’est à ce moment précis que vous devez générer le buzz. Mais comment ?

La première chose à faire est d’alerter la Terre entière. Votre projet est lancé, et c’est le meilleur projet au monde !

D’après Ulule, au lancement de votre campagne, vous avez (sans le savoir parfois) 3 cercles sur lesquels vous pouvez vous appuyer.

 

Le premier cercle : les amis & la famille

Pensez-vous réellement que vos parents, grands parents, cousins, cousines ou autres proches pourrez refuser de partager et de soutenir votre campagne ?

Non, et c’est eux qui vont lancer l’engrenage. En mettant les premiers dons dans la tirelire, ils vous permettront de faire gagner de la crédibilité à votre projet. Plus vous leur parlerez du projet, plus ils deviendront acteurs de ce dernier. La finalité est qu’ils deviennent un canal de communication à part entière.

 

Le deuxième cercle : amis de vos amis, et autres connaissances

Après avoir conquis le premier cercle, vous allez chercher l’effet boule de neige. Un de vos amis va parler de votre projet, à l’un de ses amis, qui fera de même et ainsi de suite… Jusqu’à ce que la tirelire soit de plus en plus pleine.

Pour ce cercle, il est important de créer un dialogue. Répondez à leurs interrogations, remerciez-les pour leur participation, incitez-les à en parler à leurs amis. Cet effet boule de neige a déjà permis de financer entièrement des petits et moyens projets. Alors pourquoi pas le vôtre ?

 

Le troisième cercle : le grand public

Sûrement le plus dur à convaincre… Le grand public ne vous connaît pas et sera en contact avec vous pour la première fois grâce à votre campagne.

Ce cercle est généralement celui qui dispose des plus gros moyens, mais il n’est à solliciter qu’une fois que vous avez fait appel aux deux premiers cercles.

Il faut que votre projet prenne de l’envergure, et une certaine crédibilité avant qu’un inconnu vous donne sa confiance et son argent.

Finalement, il faut laisser le temps au bouche à oreille de se faire, laisser le temps de réfléchir aux investisseurs.

Plus on parlera de vous, plus votre campagne prendra de l’ampleur, mais il faut lui laisser le temps de grandir.

 

Votre campagne est finie : et après ?

Votre campagne a réussi : mais ce n’est pas fini

Non, même si c’est la solution facile, on ne part pas avec l’argent sans dire un mot.   Il faut rendre une partie de votre réussite à vos investisseurs. Cela ne se limite pas aux contreparties financières, il faut faire preuve de reconnaissance et tenir au courant vos investisseurs de votre réussite. Souvent négligés par beaucoup de marques, les remerciements sont un facteur de sympathie extrêmement important.

De plus, vos investisseurs ne vous ont pas apporté que leur argent. Les campagnes de crowdfunding sont généralement source d’informations précieuses.

Écouter les conseils de vos investisseurs, et de vos internautes, leurs regards extérieurs, leurs attentes, tout en leur donnant la preuve que vous les avez écouté, peut être un levier déterminant pour l’atteinte de votre objectif, et le développement de votre produit. Vous transformerez alors une simple relation investisseurs/créancier en relation client. Ces simples supporters deviendront vos plus fidèles fans.

 

Votre campagne a échoué : on se remet en selle

Il peut arriver que vous n’atteignez pas le montant fixé au lancement de votre campagne. Mais pas de panique… Adonis disait “L’échec fait partie intégrante de notre réussite. L’échec, c’est l’envers de la réussite”. En bref, il est important d’apprendre de ses erreurs, et de ne pas s’accabler dès le premier essai. Nous vous encourageons à réitérer vos tentatives, jusqu’à l’accomplissement de votre projet. La réussite ne sera que plus belle.

 

Attention, la recette miracle n’existe pas et un bon nombre de faux pas restent plausible. Pour aller plus loin, nous vous encourageons à vous renseigner sur les erreurs à ne pas commettre lors de votre première campagne de crowdfunding.