CULTURETECH : LE MARIAGE INATTENDU

WAI revient pour vous sur un secteur montant de 2019 : les Culturetechs.

Qui n’a jamais traîné des pieds, étant plus jeune, pour accompagner ses parents dans une énième sortie culturelle ? Loin des rebondissements des télé-réalités, les musées peuvent paraître vieux, poussiéreux, et assommants dans l’esprit des plus jeunes. Pour remédier au manque de considération des produits culturels, quoi de mieux que la technologie, élément omniprésent entre les mains des plus jeunes notamment ?

Rendre ludique et accessible la Culture : voilà le défi.

Entre réalité augmentée, géolocalisation, intelligence artificielle … Les Culturetechs sont devenues le nouveau dada de nombreuses start-up. Aujourd’hui, ces nouvelles technologies sont tellement présentes que 20% des créations d’entreprises liées aux nouvelles technologies se situent dans le secteur de la Culture.

Mais d’où vient cette tendance ? Quelles sont les solutions proposées par ces startuppeurs pour redynamiser l’industrie de la Culture ? Et quels sont les acteurs qui composent ce nouveau marché ?

WAI vous offre un éclairage sur l’écosystème de ces fameuses Culturetechs.

L’écosystème Culturetech

La première fois que nous avons entendu le mot “Culturetech”, il sortait de la bouche d’Eric Breux. Le directeur du Pôle Entreprises et Institutions de la société Audiens a ressuscité, dans une tribune publiée dans l’Opinion, un secteur que tout le monde avait enterré trop tôt : la Culture.

Contrairement à ce que l’on peut penser, ce secteur n’est pas resté à l’état de fossile, et s’est très bien adapté à son environnement. C’est un secteur qui a lui aussi été touché par la vague de la transformation numérique. Par conséquent, il a permis à ses acteurs d’innover et d’explorer de nouvelles méthodes de travail, afin de toucher de nouveaux publics. Cette expérimentation est rendue possible grâce aux Culturetechs.

Les Culturetechs se définissent, simplement, comme des start-up proposant des innovations liées au monde de la Culture. Le but étant de révolutionner notre façon de lire, de voir, d’apprendre, et de comprendre.

culturetech wai 1Ces start-up sont nées d’un changement des modes de vies et des attentes des consommateurs. Toujours à la recherche d’interactions, toujours en mouvement : les utilisateurs cherchent la nouveauté.

Maddyness a répertorié 80 start-up françaises agissant dans l’industrie culturelle, au travers de 8 marchés culturels et créatifs différents. Cinéma, musique, peinture, loisirs, patrimoine culturel, tous les domaines y passent.

Même si la plupart de ces start-up sont encore jeunes, elles ont un ancrage territorial fort. Elles sont en pleine évolution, et beaucoup sortent de la phase de recherche et développement pour commencer à commercialiser leurs produits.

L’exemple qui illustre le mieux ce besoin de changement est peut-être le streaming. Certains français ne prennent plus le temps d’aller au cinéma, de chercher une pièce de théâtre dans leur quartier. Ils préfèrent que l’information vienne directement à eux de la façon la plus ludique possible.

Comment redynamiser la consommation des produits culturels  ?

Quelles sont alors ces nouvelles expériences liées à la Culture ? Et en quoi changent-elles notre rapport avec cette dernière ?

Les nouvelles technologies de type réalité augmentée, intelligence artificielle, réseaux sociaux … offrent un nombre incalculable de possibilités à la Culture.

Nous vous avons déjà parlé du succès du film interactif de Netflix, dans notre article sur le Lean Start-up, mais il n’y a pas que le 7ème art qui a été touché par ces nouvelles technologies. Dans les loisirs culturels, nous pouvons désormais trouver des agendas culturels qui se personnalisent en fonction de vos goûts, mais aussi de votre géolocalisation. De plus, il existe aussi les chatbots qui vont tout simplement vous conseiller des sorties culturelles selon vos envies. Et pour vos échanges, de véritables réseaux sociaux ce sont consacrés à la Culture : discussions autour de vos groupes de musiques préférés, détecteurs de talents, et mise en relation des personnes aux centres d’intérêts communs.

La réalité virtuelle quant à elle peut nous permettre de voyager à des années-lumières en nous offrant une expérience immersive au cœur de la Géographie ou de l’Histoire. La lecture n’est pas en reste : elle s’adapte continuellement aux différents supports. Mais plus encore, elle va devenir de plus en plus interactive…

culturetech wai 2C’est le pari de la start-up Glose, qui réinvente le e-book pour le rendre plus interactif et social. Vos écrans n’ont désormais rien à envier au papier. Vos livres, vos notes, ou vos études ne sont plus de simples pdf : surligner, barrer, noter, commenter, partager… Vous êtes libres de faire subir diverses modifications à votre document tout en restant connecté à votre smartphone ou votre tablette. L’innovation de la start-up a déjà séduit de nombreux investisseurs. Donc, elle leur a permis de lever 3 millions d’euros pour développer leur concept pour l’Éducation.

Les Culturetechs ont surtout permis à la population de se fédérer et de tenter de nouvelles expériences autour de passions communes.

Les Culturetechs en soutien à la création et au développement des marchés culturels

culturetech wai 3Le marché culturel serait-il en pleine ébullition ? Il représente aujourd’hui 61,4 milliards d’euros de bénéfices par an en France, et emploie 1,2 millions de français (source : L’Opinion).

Ce développement est directement soutenu par les start-up Culturetech qui deviennent de véritables intermédiaires économiques. Laffy Maffei par exemple, est une galerie d’art nouvelle génération dédiée à la création digitale (art et design). Elle propose des investissements sur la base d’une cryptomonnaie. Comment cela fonctionne ? Une œuvre d’art a un certain nombre de crédits appelés tokens, chaque crédit représentant une utilisation légale. L’investisseur achète une partie des tokens mis en vente. Il peut ainsi réutiliser l’œuvre en toute légalité, mais aussi recevoir des royalties sur toute son exploitation. Grâce à ce concept, Laffy Maffei Gallery a offert une nouvelle dimension économique à l’Art et au Design.

Ce genre de réussite annonce un bel avenir pour les start-up de la Culture. Au WAI, nous encourageons le développement de ce secteur essentiel au patrimoine français, et nous souhaitons la même réussite à toutes nos start-up !